Formation en Communication Digital des troupes de l’ATAG

Satina Technologie est une entreprise Informatique sise à Sonfonia marché , Fondée en 2017 Par Mr Souleymane Diallo et a pour ambition de vulgariser l’informatique .

La communication digitale, c’est avant tout la numérisation des supports d’information. Mais au-delà, c’est aussi envisager la communication d’entreprise comme un écosystème entier, un environnement qui englobe et agit dans toutes les dimensions du Digital.

Les Bonne pratique applicable aux réseaux sociaux :
La responsabilité : départager la charge de travail

Au sein d’une entreprise, plusieurs départements utilisent les réseaux sociaux : le marketing pour la création de campagnes et la croissance commerciale, les communications et les relations publiques pour le positionnement ainsi que les ressources humaines pour le recrutement et la stratégie d’image de marque.

1) Définissez toutes les parties prenantes.
2) Déterminez si l’usage vise l’atteinte d’un objectif d’affaires ou départemental.
3) Limitez la responsabilité et l’accès à ceux et celles qui pourront faire parler les données pour justifier leurs interventions dans le cadre de leurs objectifs.
4) Tenez compte de tous les besoins des parties prenantes dans le plan marketing.

La mission : avoir une véritable raison d’être

De nombreuses entreprises ont ouvert un compte sans établir d’objectif d’affaires ou de lien avec la culture dans laquelle elles baignent. La mission doit s’aligner avec la croissance, mais aussi faire un pont (via la science, la culture populaire, des valeurs idéologiques, des traditions, les arts, le sport, etc.) avec la société.

1) Déterminez les besoins d’affaires auxquels les réseaux sociaux apportent une solution.
2) Ciblez le besoin consommateur que votre présence sociale comble.
3) Définissez le type de culture auquel l’entreprise appartient et sa contribution.

Les plateformes : faire des choix judicieux

Assurez-vous d’être sur les bonnes plateformes sociales, celles qui répondent à vos objectifs d’affaires et qui vous offrent les outils de mesure pertinents.

1) Choisissez les spécificités que vous désirez sur votre réseau.
2) Cernez l’audience que vous voulez joindre pour atteindre vos objectifs d’affaires.
3) Sélectionnez la plateforme à utiliser en fonction de la consommation médiatique de votre public cible.
4) Découvrez les données disponibles pour mesurer votre performance au sein de la communauté.

Le rapport digital annuel est l’un des outils que j’utilise pour avoir une vue d’ensemble de la consommation des médias sociaux et de la pénétration des différentes plateformes.

Les habitudes de consommation : être au goût du jour

« Orienté mobile » s’avère le mantra du marketing depuis maintenant des années. Mais le sens véhiculé change constamment. Le développement de Facebook, d’Instagram, d’IGTV, de WhatsApp et de YouTube s’éloigne de plus en plus des fils d’actualité au profit du fil narratif innovateur, vertical et plein écran, de Snapchat. L’année dernière, Chris Cox, ancien responsable des produits à Facebook, a expliqué que la verticalité est en voie de devenir le format par excellence pour visionner du contenu. Cela signifie que vos créatifs doivent tenir compte des habitudes de consommation sur les différentes plateformes.

1) Communiquez les canaux de distribution envisagés dans votre premier briefing.
2) Alimentez l’équipe de création en données sur la consommation médiatique des différentes plateformes.
3) Assurez-vous que vos idées peuvent être réutilisées et raconter une histoire.
4) Générez du contenu spécifique.
5) Déterminez où vos pièces originales s’inscrivent dans l’entonnoir de conversion.
6) Faites un suivi des données sur la performance de vos créations.

Comment mieux animer vos réseaux sociaux et engager votre communauté
1. Rédiger du contenu très ciblé, très intéressant ou très amusant

Oui, bien sûr, cette astuce est un peu facile mais elle est tellement peu utilisée sur certains comptes que nous étions obligés de la rappeler. En effet, il est très peu probable que vos fans et abonnés aient envie de tout savoir de la fabrication des lacets ou de la dernière assemblée générale des actionnaires. Comme dans toute stratégie webmarketing, commencez par imaginer vos avatars / vos cibles et leurs désirs :

Virginie, 24 ans, est à la fac et travaille le weekend chez MacDo, elle n’a pas le temps de faire de la déco et veut des astuces pour ranger plus vite son appartement de 15 m² avec son placard ridiculement petit.
Simon, 36 ans, est ingénieur et aime optimiser son espace de travail, il sera friand d’astuces et de produits pour ranger les câbles informatiques, trier son courrier, sans compter l’application « photographie tes post-its ! » qui devrait l’intéresser.
Samira, 29 ans, maman de 2 enfants jumeaux passe son temps à éviter de marcher sur un jouet, un sopalin à la main pour essuyer les bouches, tout ce qui lui facilite la vie est bienvenu, y compris les 5 hacks de produits Ikea que vous avez partagé sur votre compte.
Isabelle, 52 ans, déteste faire le ménage et sera intéressée par tout ce qui peut lui permettre d’y passer le moins de temps possible pour un résultat impeccable. Elle sera aussi sensible à certains sketchs se moquant des ménagères modèles.

2. Soignez vos titres et vos accroches

Petit test, lequel de ces titres vous donne le plus envie de lire l’article dont on a posté le lien sur Twitter ?

Comment boire un café savoureux dès le matin
Comme faire un délicieux café tous les matins
De quoi sont faits les délicieux cafés italiens ?
5 astuces pour faire un excellent café

Les statistiques (source : Conductor) montrent que les titres les plus efficaces sont ceux qui contiennent un nombre (plutôt 3, 5 et 7 d’ailleurs). Il suffit de regarder des sites comme Demotivateur ou Buzzfeed pour s’en rendre compte : Les 10 façons de prendre une photo originale, les 3 secrets beauté de Miss Univers, etc. Si l’internaute n’accroche pas sur le titre, il zappera votre publication (à moins que l’image ne retienne son attention, d’ailleurs…).

3. Des images, des images, encore des images

Oubliez les photos ternes et pixelisées prises avec votre portable dans l’entrepôt un jour où vous vous sentiez investi de la mission du community manager reporter du quotidien (on l’a toute ressentie celle-là). Oubliez aussi les images Fotolia et autres banques d’images ! Personne ne croit que tous les comptables ont des dents blanches, sourient toute la journée en regardant de magnifiques courbes graphiques qui montent et tapent devant des écrans éteints.

Pour attirer l’attention du socionaute dans ses fils d’actualité inondés de publications, sortez des sentiers battus. Pensez publicités anciennes pour parler d’un produit innovant, pensez GIFs animés et amusants en lien avec le sujet, pensez images tirées de films en décalage avec le sujet, bref faites-vous remarquer. Un bon titre et une bonne image restent la meilleure chance de succès d’une publication !

4. Facebook Ads et Twitter Ads, des indispensables

Vous avez fait un effort particulier sur cet article de fond ou cette liste de perles entendues au bureau ? Vous avez un titre et une image béton ? Alors boostez cette publication en précisant bien la cible (localisation, âge, centres d’intérêt, etc.). Et doublez cette action d’une petite campagne de publicité Facebook ou Twitter dont l’objectif sera d’inciter à suivre votre page/compte. En effet, si les socionautes sont emballés par votre publication, ils seront plus enclins à vous suivre lorsqu’ils verront passer la publicité.

Malheureusement, la publicité sur les réseaux sociaux est le seul moyen d’acquérir une vraie visibilité car n’oubliez pas que l’algorithme qui gère les fils d’actualité ne laissent passer que peu de publications (cf. edgerank). Alors pensez à doter votre CM d’un petit budget publicitaire

5. Engagez vraiment la conversation

Un community manager ne se contente pas de pousser les articles du blog et quelques liens trouvés lors de sa veille. Il doit avoir une personnalité, une façon de parler et surtout l’envie de communiquer. Alors posez des questions ! Créez des sondages ! Donnez votre avis sur l’actualité (en évitant toutefois la politique bien sûr), le dernier film que les collègues sont allés voir, la musique qui passe en ce moment dans l’entrepôt, lancez une boutade de temps en temps, bref faites vivre cette page !

Une fois la conversation engagée, vous pourrez alors repérer vos ambassadeurs : ces internautes qui vous suivent, aiment, commentent et partagent souvent vos publications. Le jour où vous avez besoin de donner un maximum d’écho à l’un de vos contenus, vous pourrez directement leur demander de partager ou de retweeter massivement. Qui sait, peut-être attirerez-vous aussi l’attention d’un influenceur qui repartagera votre dernière infographie à sa vaste communauté ?



Laisser un commentaire